Comment pratiquer le SUP ?

Je commence le Stand Up Paddle

Quelques conseils :

Essayer de choisir un jour avec peu de vent et pas trop de courant, c’est plus simple pour débuter !  Avec une planche suffisamment volumineuse et une pagaie de taille adaptée, se lever sur la planche n’est plus qu’une formalité. Nul besoin d’être un acrobate pour tenir debout sur un stand up paddle.
Si vous savez restez debout sur la terre ferme, vous y arriverez sur un stand up paddle en suivant quelques conseils de base.

•    Dans la position standard de rame, vos orteils doivent se trouver approximativement au milieu de la planche que vous avez repéré au préalable par rapport à la poignée ou une marque sur le dessus de votre planche. Gardez les pieds parallèles et suffisamment écartés de part et d’autre de la planche.
•    Pour vous mettre debout, vous pouvez tenter de vous lever d’un seul coup en partant de la position allongée (très délicat quand on débute). Le plus simple est de se mettre d’abord à genoux avant de se lever précautionneusement en tenant la pagaie.
•    Il est primordial de se lever en tenant la pagaie dans une main pour ne pas avoir à se rabaisser pour l’attraper et perdre l’équilibre.
•    Une fois debout, fléchissez légèrement vos genoux pour garder l’équilibre. Ce sont vos membres inférieurs et vos abdominaux qui servent à vous équilibrer, plus que vos bras.
•    La pagaie doit être tenue dans le bon sens, de façon à avoir la pale de la pagaie inclinée vers l’avant (et non vers l’arrière) ; l’angle de la pale doit regarder vers l’avant.
•    Donnez des coups de pagaie lents et courts pour commencer et pour vous familiariser avec la technique de rame, peu importe de quel côté.
•    Pour changer de côté, lâcher le haut de la pagaie, elle basculera, grâce au poids de la pâle, de l’autre côté; il suffit d’échanger la main libre avec l’autre main.
•    La pagaie doit être mise à l’eau devant vous et ressortir de l’eau quand elle arrive au niveau de vos pieds. Il est inutile d’aller plus loin au risque de perdre de la vitesse.
•    Quand vous ramez, gardez le dos le plus droit possible avec la tête qui regarde droit devant vers l’horizon. Une position correcte est indispensable pour prévenir les douleurs de dos.

Pendant vos toutes premières séances de stand-up paddle, vous rencontrerez quelques difficultés pour ramer et vous aurez peut être quelques courbatures. Mais une fois que vous aurez acquis la bonne technique de rame, vous vous rendrez compte  que la rame se fait naturellement, sans forcer et sans douleur. Je dirais même que l’on se sent mieux au niveau des bras et des épaules APRÈS une session de stand-up paddle.

Quelle tenue porter en SUP ?

Combinaison Néoprène intégrale ou T-shirt pour se protéger du soleil, la tenue en stand up paddle n’est pas une histoire de mode. La combinaison est avant tout un équipement de sécurité qui doit être adapté à la température de l’eau, à la sensibilité de chacun et à la pratique : surf, balade, race, yoga, down-wind.

Quelques remarques qui montrent la difficulté de trouver la bonne tenue pour ramer en sécurité et confort :

•    On est la plupart du temps actif et hors de l’eau, sauf si on débute avec une planche inadaptée ou que l’on a des difficultés d’équilibre.
•    On peut passer du temps dans l’eau si on perd sa planche lors d’une chute ou si le leash casse.
•    Si la température de l’eau ne varie pas d’une heure sur l’autre, le temps, le vent et la température extérieure ressentie peuvent varier fortement en quelques minutes.
•    En SUP, il y a un risque important de choc thermique par temps chaud et eau fraiche.
•    Lorsqu’on rame de manière sportive, on a vite chaud et une combinaison Néoprène intégrale peut se révéler très désagréable.

Équipement en eau chaude : T° Eau +24°C

En eau chaude, quelle que soit la pratique, la tenue doit principalement servir à se protéger du soleil. Sur l’eau, la réverbération est forte et s’il y a du vent ou des nuages, on ne se rend pas toujours compte que le soleil brûle.

Conseil : T-shirt manches longues (microfibre, lycra ou coton), boardshort, casquette et lunettes de soleil. Crème solaire pour le visage et les parties exposées. Des chaussons de plage pour protéger les pieds.

Équipement en eau tempérée : T° Eau entre I5 et 24°C

En eau tempérée, une protection thermique en Néoprène (shortie) peut s’avérer  nécessaire pour la sécurité. La tenue peut être adaptée suivant la pratique et la température de l’eau et de l’air.

Balade, rame sportive, longue distance

Par temps calme, il y a peu de chance de tomber. Mais le temps peut changer rapidement et mettre le rameur imprudent en difficulté. Plusieurs solutions permettent d’allier confort et sécurité.

•    Conseil : Par temps calme, rouler le haut. On ne porte que le bas de sa combinaison (intégrale, shorty, long john). On roule le haut et on peut porter un t-shirt en polaire ou micro-fibre suivant la température extérieure.
•    Autre option : Le pantalon en Néoprène associé à une veste technique.

Petite balade

Pas de vent, s’il fait chaud, il est bien-sûr possible d’aller ramer en maillot de bain sans protection thermique.
N’oubliez pas de vous mouiller régulièrement la nuque, les bras et le torse pour éviter le choc thermique en cas de chute. N’oubliez pas le chapeau et les chaussons de plage.

Équipement en eau froide : T° d’eau inférieure à 15°C

En eau froide, le port d’une combinaison adaptée à la température de l’eau est nécessaire ainsi que des chaussons de plage quelque soit l’activité. Il existe des combinaison sèches pour les pratiquants de stand-up paddle; vous restez au sec si vous tombez dans l’eau.

•    Conseil : Le port d’un bonnet ou d’une cagoule en Néoprène ainsi que des gants apportent beaucoup de confort et de sécurité.
Dans tous les cas, le leash est le premier équipement de sécurité.

location-sup

Stand Up Paddle

yoga2

Cours de Yoga

espace-detente

Location d’espace de détente

vente-accessoires

Vente d’accessoires